Slow-dye

Brouillon de mon livre à paraître "Teintures végétales pour les curieuses et les flemmardes"

plus

23.11 Teintures végétales: test phytolaque

Je peux enfin commencer mon premier test de teinture au phytolaque (promesse de rouge violacé, framboise écrasée...). Il n'en existe pas en sauvage en Belgique à ma connaissance. A la suite de ma demande sur la page d'accueil, j'en ai reçu de la part de Véronique Thellier, autre teinturière de l'aventure, que je vais surnommer ici Pocahontas. Vous comprendrez lorsque vous verrez ses merveilles de tissages végétaux, via sa page FB . Lui demander les prix, ils ne sont pas affichés.

Je m'inspire de la procédure développée par Carol Leigh, qui prétend en extraire des teintures durables et des couleurs mirifiques.

Deux tests de laine (je n'ai pas de laine sous la main, j'ai acheté au magasin du coin ce qui leur restait, càd mélange acrylique/laine).

  • Test 1 laine: non mordancé (ni acétique comme Leigh, ni alun)
  • Test 2 laine: mordancé au symplocos (alun végétal) dans eau déminéralisée - 20% PTS, 20 minutes

Aussi un test de lin (mordancé AA de MG, puis séché, puis neutralisé craie). Un de coton (non mordancé).

Je n'ai pas extrait comme Leigh, car Véronique avait gardé les baies dans du vinaigre, le temps que je vienne les chercher -> la couleur était déjà extraite. Le pH était de 4 pour le bain. Je ne peux pas évaluer le poids des baies, vu qu'elles sont déjà macérées, mais on dira: deux grosses grappes.

Teinture: j'ai cuit à 40°C pendant 30 minutes dans le jus déjà extrait par macération (j'ai gardé les baies entières séparément), jus un tout petit peu délayé d'eau déminéralisée, puis laissé refroidir dans le bain pendant 15 heures. Le jus est vraiment violet framboisé, superbe.

J'ai directement rincé à l'eau du robinet

Résultats

au sortir des 15h de bain, laines fuchsia-prune foncé, coton plus fuchsia-rose, lin idem, mais après rinçage:

  • les laines deviennent bleues (bleu type campêche profond, un peu pervenche), le test 1 un peu plus lumineux que le test 2 (mais il faut vraiment chercher la différence) ; l'eau du robinet est à un pH de 7 et très calcaire chez nous
    -> il faut soit rincer à l'eau pH4 ou laisser oxyder comme le conseille Leigh ?
  • le coton: reste plus rien; on s'en serait douté, me dites-vous; ben non, dans mes tout premiers tests en 2012, des cotons non mordancés sortaient superbien colorés de macérations
  • le lin: devient prune-fuchsia bien lumineux, mais au séchage tout fond en 24h - les restes vaguement roses disparaissent au rinçage et laissent un beige à oeil de vert.

Test nr 2 - 24.11.2014

24.11 J'ai mouliné au superblender les baies avec le minimum de vinaigre, ce qui m'a donné 600ml de mousse . La mousse: dans un bas nylon, dans un seau de 4l. Versé de l'eau déminé jusqu'à 3/4 du seau + vinaigre -> pH 4. Toujours jus framboisé/violet.

J'ai versé dans ce jus déjà bien coloré deux laines/acryl. Après 18h de trempage, je les sors SANS LES RINCER cette fois-ci. Je les laisse oxyder. Elles sont violet foncé, plus bleuâtre que le fuchsia d'hier... Elles sèchent en bleu pervenche foncé type campêche comme les autres.

Faut vraiment que j'écrive à Leigh. Se pourrait-il que les baies doivent être traitées illico? Ou que je sois à nouveau tombée sur une "originale" qui prend ses désirs pour des réalités?

voir la suite