Slow-dye

Brouillon d'un livre à paraître...   

  

27.11 Teintures végétales: suite phytolaque

En complément de mes tests du 23/11, j'ai réuni mes anciens liens et notes.

La blogueuse de Gracklesun a testé la solidité lumière de la méthode Leigh (nov-déc 2012):

Elle a fait de passionnantes expériences avec les baies et avec la rafle après cueillette des baies. Dans son billet http://grackleandsun.wordpress.com/2012 … es-take-3/elle expose une photo des trois couleurs obtenues avec les rafles, sur la même laine, selon le type de teinture: au milieu le beau rouge est dû à une teinture à froid (en macération acide)

Elle a fait macérer les rafles de phytolaque deux mois dans du vinaigre ; elle y a trempé l’écheveau 9 jours.  Comme elle a fait pour le violet obtenu avec les baies (voir http://grackleandsun.wordpress.com/2012 … e-for-pia/).  Ses test de tenue lumière : http://grackleandsun.wordpress.com/2012 … y-edition/ . La teinture à froid semble bien résister, le violet se rougit seulement, le ton reste soutenu.

J'ai acheté plusieurs livres américains qui annoncent la recette de Carol Leigh. Superbes photos, mais comme ce sont des bricoleuses du dimanche, qui font rêver, je doute qu'elles aient testé la résistance lumière. Elles ne l'annoncent pas, en tout cas.

Selon Blanchette du forum Tricofolk, le phytolaque donnerait violet sombre à froid (avec un post bain avec de l'eau légèrement ammoniaquée) et route en hypocuit. Il doit être traité immédiatement après la cueillette.
" A propos de petits secrets de cuisine, je me suis rendu compte que la couleur vient principalement des graines dures au centre des baies, il vaut mieux donc les laisser dans le bain de teinture...Bien concentrer avec feuilles et tiges en plus des baies ,beaucoup de vinaigre blanc ,j'ai laissé macerer dedans 24 heures puis eau bouillante dessus ,laisser refroidir ensuite filtrer un peu de jus ,mis dans une marmite en email  ,bien immerger puis cuisson ,juste a chaud et ensuite ,laisser macerer dedans pendant 4 jours
Par contre la résistance aux alcalis est mauvaise, si une lessive est trop forte et que l'on laisse tremper la laine teinte quelques heures cela vire au jaune, pas moche mais jaune quand même. Donc prévoir de laver avec des détergents proche du neutre. En tout cas les expérience de feutrage au savon n'ont pas fait bouger la teinte. Par contre les noirs obtenus avec les feuillages sont grand teint (dus aux tanins et acide gallique dont la plante regorge), c'est pourquoi je mélange toujours dans mes bains une belle proportion de feuilles, vertes et rouges, dans l'espoir d'améliorer certaines sensibilités de la couleur. Le passage à l'acétate de fer lui donne des reflets noirs.
"

Lire la suite