Slow-dye

Brouillon d'un livre à paraître...

 Lire la suite
  

13.6 Teintures végétales - mes procédures + acétataluner

Mes petites procédures du matin quand je suis en casquette "teinturière":

Sans gants, déchirer mes languettes de pH en trois -> dans un bol.

Avec gants :

Mordancer acétate alun

Doses d'AA. Quand j'ai environ  un sac Delhaize (grande surface belge) de cellulosiques à mordancer, je prépare l'AA à base de 5 litres d'eau chaude, dans laquelle je dilue 50 grammes d'alun - 2 minutes - j'ajoute 25g de cristaux de soude - 2 minutes puis 1/2 litre de vinaigre blanc ou plus ou moins jusqu'à limpidité. Solution très instable au plan chimique, ne conserve pas -> calculer ce qu'il faut. S'il reste un peu, on jette, tant pis. On perd des matières très peu chères et un procédé très rapide (5 minutes).

Je ne trempe que 10 minutes à 30 minutes dans ce bain chaud. Au début je laissais cuire ou reposer, mais MG nous a expliqué qu'il s'agit plutôt d'un phénomène éponge. AU stage en NL aout 2014, on trempait même 5 minutes max dans une solution sans eau ou qquasi (alun/cs/vinaigre?).

Tout le liquide sera absorbé par ce volume de fibres.

 Quand je suis pressée pour des tests (selon les plages horaires dont je dispose entre les projets au boulot), je sèche les linges au séchoir ménager; et les fils au four de cuisine entr'ouvert (75°C, chaleur tournante). Je les sors quand ils sont bien secs, ils ne sentent plus le vinaigre. Je ne les passe pas en bain de craie, mais bien dans la lessive de cendres 5'. Je suppose que ça fait le même effet de neutraliser l'excès d'alun. Dans les faits, ça teint bien.  Moins casse pieds que le bain de craie, qu'il faut longuement rincer ; et moins de gaspillage d'eau.

Quand j'ai le temps, je laisse sécher bien plus longtemps, il paraît que la couleur est plus vive.