Slow-dye

Brouillon d'un livre à paraître...   

  

Phytolaque: test 09.19 - résultats

26.9 Sur base de mes notes du 20.9 mes résultats au jour 1

Je dois ranger le bureau aujourd’hui et faire la compta annuelle de la société. Je trouve tous les prétextes pour ne pas. Ce sera pire en dernière minute, refrain connu, mais bon. Ce matin, photos de mes essais au phytolaque et sureau selon les recettes synthétisées dans le dernier billet, abréviations  : voir cette page. Il me faut des échantillons de ces deux teintures avant de partir vers Montauban mardi prochain, tel est mon prétexte.

recette 1, M alun, teinture à semichaud en acide - SU19_1

recette 2, M alun, teinture à semichaud avec fer et gros sel - SU19_2

recette 3, M alun, teinture à semichaud - PHY19_1 (jour 1, devrait attendre 4 jours)

recette 4, non M, teinture à froid PHY19_2 (jour 1, devrait attendre 4 jours)

Les photos seront refaites en temps utile. Ici, je dois me faire une idée synthétique, autant partager avec vous. Les couleurs seront plus claires, puisque tout est encore humide.
Tout ça fait de très jolis effets couleur, mais il reste un pic à escalader: la tenue lumière et lavage.


sureau sur laine, soie ou coton
SU19_1 sur laine tout à gauche: beurks! c'est encore plus beige que sur la photo; sur soie shantung juste à droite, c'est bien le prune promis
SU19_2 donne de beaux bleus profonds, avec oeil de gris pour la soie - bleu clair sur le cotolin à droite, teint à mi hauteur de l'écheveau; trempé à froid dans la mixture cuite
avec sel donne plus vert qu'avec le fer seul, logique si alcalinisé?


phytolaque sur laine, soie ou coton
à gauche les deux écheveaux à froid = PHY19_2; le reste: à semichaud:PHY19_1
tout en bain acide
j'hésite à continuer le trempage pour le cotolin du milieu, écheveau teint à mi hauteur, car le coton s'abîme en acide, mais je l'équilibrerai par un bain alcalin après - ou alterner les bains alcalins tous les jours, à la Rieger, histoire de le calmer

Les essais au phytolaque, de 5 à 10 selon les abréviations du dernier billet
5 à 7: sur décoction, mais à froid
8 à 10: sans aucune cuisson, à froid
Sera ré-agrafé, quand tout sera sec, ce qui nous évitera les gouttes. Je ne le photographierai plus au sol, le chien a voulu m'aider.

Les essais au sureau, de 11 à 16
à froid, sans cuisson, à droite: quasi rien pris, attendons (la photo donne plus de rosé qu'en réalité)
à froid sur décoction, à gauche: avec cuivre, beau vert


Les bocaux numérotés de 5 à 16, qui peuvent - ou pas - être chauffés en cours de teinture.


ne pas oublier de vérifier le pH pour le phytolaque, ça doit rester à un pH très bas. Illisible aves les tigettes, il me faudrait un testeur de pH électronique.

Pour être sûr de ne pas dépasser 50°C, j'utilise un thermomètre dont je suis enchantée, qui bipe quand la température est atteinte. Truc de distraite: gardez-le sous sac plastique, sinon il va vite prendre l'eau et ... gaspillage, rachat, etc.


Voir le billet suivant
Retour aux archives