Slow-dye

Brouillon d'un livre à paraître...   

  

1.10 Suivre le fil, ou créer des chemins au potager à base de toisons

J'amorce un petit jardin tinctorial conjoint à un potager. En biodynamie, ascendant permaculture. Dossier Petit à petit l'oiseau fait son nid, page 8

J'ai déjà tracé les plans du jardin. Le jardin est très loin de la maison, pas d'électricité en vue. Pas de tondeuse pour les chemins donc. Tondre n'est de toute façon pas un geste permaculturiste. C'est après avoir lu un article du superbe site Laines.eu (en tout cas, superbe pour les passionnés de la fibre et du renouveau paysan) que j'ai découvert que, bien sûr mais oui bien sûr, on pouvait intégrer des déchets de toison au jardin. Lire l'extrait.

Certains les compostent. Mon amie Féedautomne (du forum tricofolk) a un jardin foisonnant depuis qu'elle jette de la toison au compost et qu'elle accélère la décomposition avec de l'urine. Ne soyez pas choqués, tous les vieux jardiniers connaissent cet ingrédient magique du compost.



Voir tous les détails techniques et pratiques dans : "L'urine, de l'or liquide au jardin - Guide pratique pour produire ses fruits et légumes en utilisant les urines et composts locaux" (Renaud de Looze, polytechnicien et pépiniériste).

Présentation de l'éditeur: Voici le premier ouvrage argumenté consacré à l'urine, ce véritable or liquide permettant de recycler et produire dans le même temps. Il fait la synthèse des connaissances actuelles sur le numéro un des engrais naturels : valeur agronomique, salinité, santé et environnement. Le recyclage de l'urine au jardin permet d'éviter de coûteux traitements de l'eau et de bénéficier d'une ressource gratuite, riche en sels minéraux propices à la culture des végétaux et à la biodiversité. Pour cultiver sans polluer, l'auteur donne des recettes combinant urine et compost ; il renseigne sur les dosages à apporter et propose deux modes d'épandage - non dilué ou dilué - suivant la périodicité choisie. (...) Dans ce manuel pratique, découvrez la valeur de cette formidable ressource et la manière de l'utiliser en toute innocuité, et adoptez une nouvelle habitude de jardinage, astucieuse et productive.

 

 



Les toisons ne sont pas destinées qu'au compost: étalées en couches servent de paillis permanent. Ce que j'ai choisi. Cela me semble dans un droit fil logique d'intégrer des toisons dans un jardin tinctorial!

J'ai reçu de Féédautomne trois grands sacs de déchets de toisons: soit trop abîmées, soit trop mitées pour être utilisées. Merci à elle! Comme on le voit à droite et à gauche sur la photo (ou sur les plans), il en faudra encore 4 fois plus, car je n'ai pu couvrir qu'un seul des cinq chemins...

Je fais un appel pour l'instant autour de moi aux agriculteurs qui tondent leurs moutons et dont la laine est soit trop salie pour être utilisée, soit trop rêche pour être employée en laines à tricoter. Certes on peut acheter de la toison à un prix déraisonnable, mais j'aurais de la peine à marcher sur de la toison qui peut encore servir.

Extrait de l'article Quels usages domestiques de la laine brute de mes moutons ? du site Laines.eu:

"La laine dite «sale» ou en «suint» peut être utilisée dans le jardin. En fonction de l’utilisation que vous en ferez, vous pouvez utiliser de la laine souillée (de crottes). Cependant, pour d’autres utilisations, vous avez tout intérêt à retirer les excréments.

  • Protection des jeunes plants après repiquage : en mettre autour des pieds de courgettes, laitues, choux, etc. pour éviter la pousse des mauvaises herbes et favoriser l’humidité autour des plants.
  • «Paillage» d’une zone devant rester ou devenir propre des (mauvaises) herbes : étaler une grosse couche de laine pour couvrir la zone en question. Par la suite, en fonction de l’état de la parcelle et de ce que vous voulez en faire, la laine peut rester en place ou pas.
  • En culture sous «paillis», la laine peut remplacer les pailles, écorces, cartons, etc.
  • Les parties les plus crottées de la laine peuvent être compostées et participent à nourrir un bon compost. S’il y a beaucoup de laine, il est préférable de la mélanger avec d’autres matières organiques pour faciliter la décomposition.
  • En laisser traîner un petit peu pour la construction des nids des oiseaux."

  Retour aux plans - ou voir l'évolution