Slow-dye

Brouillon d'un livre à paraître...   

  

Quelles sources de livres et de vidéos pour comprendre la biodynamie

J'amorce un petit jardin tinctorial conjoint à un potager. En biodynamie, ascendant permaculture. Dossier Petit à petit l'oiseau fait son nid, page 11


En saison de potager, je me réfère tous les jours au "Manuel de jardinage biodynamique" qu'a écrit mon très cher ami Pierre Masson, grand mamamouchi de la biodynamie en France. Je regarde aussi les démonstrations en vidéo qui sont dans le DVD fourni avec ce livre de 156 pages. Livre rédigé comme son sous-titre l'indique, pour des profanes: "réponses aux questions de Florence". 20€ pour une telle masse de connaissance, c'est rien du tout. Achat via les éditions Biodynamie Services. Où je me procure aussi le calendrier planétaire.

Emotion à chaque fois, tant via le livre ou le DVD, car j'ai l'impression alors que Pierre est toujours là. Inoubliable trésor du patrimoine, il était aussi mon frère d'âme.

Présentation de l'éditeur. "Ce guide pratique vous permettra de mener un jardin en biodynamie avec rigueur et efficacité. Il ne traite pas de l’ensemble des fondamentaux du jardinage, mais se concentre sur l’emploi des preparations biodynamiques, l'élaboration de compost au jardin, l’usage d’extraits végétaux pour soutenir la santé des plantes. Vous y trouverez aussi des éléments sur le choix des outils, les rotations de cultures, les engrais verts, les pralinages, etc. Résolument pratique, cet ouvrage est accompagné d’un DVD qui vous permettra de voir les gestes importants afin de pouvoir agir avec precision."



Quelle part du calendrier?

J'utilise les rythmes lunaires et planétaires du calendrier de Biodynamie services, je suis attentive aux noeuds de planètes, mais je ne porte pas une grande attention aux jours "fleurs, racines, fruits, feuilles" selon le calendrier de Maria Thun. Ce que j'ai beaucoup fait au début, vers 2003. A bon escient, puisque cela m'a permis d'entrer en connection avec la biodynamie. Mais désormais je crois, à l'instar de Pierre, qu'il s'agit plus d'affiner son regard en micro et macroscopie que de suivre ces rythmes particuliers. Ce qui est d'autant plus difficile qu'on n'est pas un jardinier professionnel, qu'on grapille quelques heures au potager au sein d'une semaine intense, consacrée à d'autres activités et qu'on est tributaire du temps belge. Je tiens donc le calendrier de Maria Thun pour un outil d'entrée en biodynamie, au même titre que le végé pur ou la cétogénique sont des diètes "de pensée magique" qui ouvrent les portes d'une alimentation thérapeutique. Ni plus ni moins. J'ai fait mon entrée, je n'ai donc plus besoin de grigri.



Pierre est aussi l'auteur du plus ancien "Guide pratique pour l'agriculture biodynamique", qui est destiné aux agriculteurs professionnels qui souhaitent débuter ou progresser dans cette voie. Je l'utilise aussi, en combinaison avec le premier. Achat chez BioDynamie Services (2012) 20.90€



Pour une introduction complémentaire aux techniques biodynamiques, avec un planning précis et clair sur quoi faire quand au jardin, une forme de biodynamie pour les jardiniers du dimanche, je connais "Le potager biodynamique" de Monty Waldin, Marabout, 2015, traduit de l'anglais. Superbe mise en page moderne, très imagée, démonstrations pas à pas. Je l'emploie bien moins que le livre de Pierre car il me semble qu'il est un peu anecdotique. Ne fut-ce que parce qu'il expose comment produire sa propre bouse de corne ou silice. Hihihi... ce sont des médications pour la terre qui demandent une haute technicité! Alors hein: les résumer dans un joli livre pour jardinier du dimanche, cela n'a aucun sens. Je préfère acheter mes préparats plutôt que les bricoler et les rater (ce que je ferais assurément, même si je fais partie des pratiquants méthodiques).

Aussi anecdotique à mes yeux de présupposer ce qu'on peut faire quand et comment, alors que tout dépend de tant de variables! Je préfère l'exposé d'un Pierre dans son livre ci-dessus, où il détaille le pourquoi du comment de chaque geste, ce qui nous ouvre l'horizon pour qu'on puisse définir notre propre pratique.