Slow-dye

Brouillon d'un livre à paraître...   

  

24.9 La paille, ça m'botte

J'amorce un petit jardin tinctorial conjoint à un potager. En biodynamie, ascendant permaculture. Dossier Petit à petit l'oiseau fait son nid, page 5

J'ai choisi la paille pour pailler. Logique, pense le profane. Eh non, "pailler" est un terme générique, on peut pailler avec mille choses, dont du foin. Que je ne choisis pas car il est plus cher et car il est moins sec.

Je couvrirai de paille le dessus de mes lasagnes, alors que les chemins seront paillés de toisons de mouton vieilles ou mitées, que des copines me donneraient ou que je récupérerais chez des éleveurs.

Le reste de l'espace qui m'est alloué et que je me suis engagée à débarrasser des chardons et autres bricoles: je ne mets pas de cartons, je couvre d'une simple et bonne bonne couche de paille. Si j'étais au printemps, je devrais motoculturer en surface avant de pailler.

J'ai déjà utilisé toute la part de paille que m'a vendue Patric (en biodynamie, un tiers de roue de 2m/2m/1m). Il m'en faudra bien une roue entière en plus. La biodynamie ou même le bio ne sont pas une religion chez moi. Si je ne trouve pas de paille bio, alors va! pour de la paille classique.

Pour voir en détail comment amorcer un jardin potager sur une prairie, sans retourner la terre comme je l'ai fait: "Créer un potager sur du gazon "" chez Tousaupotager.fr.



Parlant paille, j'ai loué à la bibliothèque de ma petite ville le livre d'un Américain, décrivant la culture sur bottes de pailles amendées: "Le jardinage sur bottes de paille" (Joel Karsten, chez Rustica, "pas de terre, peu d'eau, peu de soins"). Nouvelle technique pour moi: allez, zoup, j'essaierai 4 bottes pour la culture de pommes de terre.

Le défi: le pratiquer sans ajouter les engrais NPK qu'il utilise pour amorcer la fermentation de la botte et dont il prétend qu'ils sont les seuls valables. Os, plumes et sangs séchés en bio ne sont pas efficaces, dit-il. A-t-il seulement essayé la bonne vieille urine humaine? Tu veux du NPK mais directement bioassimilable? En voici en voilà, avec au surplus des oligoéléments et des hormones... Voir un autre livre encore, par un Belge cette fois-ci, polytechnicien et pépiniériste: "L'urine, de l'or liquide au jardin - Guide pratique pour produire ses fruits et légumes en utilisant les urines et composts locaux" (Renaud de Looze)

Images du site https://www.potager-facile.net
Il reste à choisir les plantes et à établir les rotations.   Lire le billet suivant.