Slow-dye

Brouillon d'un livre à paraître...   

  

Les semis en bouteilles, la serre du fauché

J'amorce un petit jardin tinctorial conjoint à un potager. En biodynamie, ascendant permaculture. Dossier Petit à petit l'oiseau fait son nid, page 13c

Julia, comment entretenir les semis que tu viens de faire en bouteilles et qui ont déjà bien poussé?

5. Acclimater. Dès que le temps adéquat est arrivé, lumière et température moyenne plus élevée, risque de gel disparu (en général > 15/5), tu laisses les plantes dehors la nuit aussi, dans leur bouteille. S'il pleut et si elles ne sont pas dans ta petite serre, tu remets le couvercle car la pluie drue peut écraser les plantules.

Dès que la tige pousse de plus de 3cm environ, pour les plants qui le supportent, tu suis les conseils de Dobios et tu rajoutes délicatement du terreau de semis autour de la tige, pour la consolider et lui faire développer des racines supplémentaires. Cela ne convient pas à tous. A voir au cas par cas. Je pense que les plants de courges et concombres ne supportent pas qu'on les étouffe, mais je n'ai pas la liste des désirs de chacun. Je la trouverai d'ici à ce que tu arrives à ce stade.

Si tu as trop semé au départ, c'est le moment d'éclaircir et de sacrifier les plantules qui ont l'air plus faiblardes, de ne garder que les plus fortes.



6. Plantation. Après quelques semaines, les plantes sont endurcies, tu peux les planter au potager en terre bien ameublie. Les feuilles sont aussi assez dures pour que les limaces et escargots ne s'en délectent pas. Enfin, en théorie.

Par sécurité, tu peux les mettre sous cloche, càd sous les hauts de bouteilles que tu as utilisés pour les semis: tu les renverses et tu ôtes le capuchon pour garder l'aération.

voir photo du jardin ouvrier Araucanas: https://i.servimg.com/u/f62/13/52/12/97/img_2910.jpg

6A Si tu les plantes en pot, le terreau doit être enrichi de compost 40% terreau 60% compost, il ne faut plus de terreau stérile comme pour les semis. La simple terre de ton jardin ne suffirait pas, elle sècherait trop vite et manquerait de nutriments. A nouveau, si tu prolonges l'expérience potager, je t'expliquerai comment faire ton propre mix. Ici: achètes-en.

Pour la version en pot, suivre les études de Van Cotthem et percer les pots sur le côté, obturer les ouvertures du bas, qu'on trouve classiquement dans les pots de jardinerie. Sinon tu perds de l'eau, des nutriments - voir son étude.



Timing

Ou pourquoi on n'a commencé les semis de plantes aromatiques que le 8 avril chez toi.

Il faut penser à l'envers chronologique: tu ne pourras probablement planter tes oeuvres qu'après le 15 mai. Elles ont besoin de 4 semaines pour pousser solidement à 5cm. Ce qui nous amène au 15 avril. Elles ont besoin d'une semaine minimum pour germer à l'intérieur. Ce qui nous amène au 8 avril.

Si on avait semé avant , on aurait dû gérer des plantes "en attente", croissant trop vite. On aurait dû les repiquer pour les aider à développer leur système racinaire.

Ceci dit, j'aime bien le système de semis d'hiver sous la neige à l'américaine, car c'est très free style: tout reste dehors, en permanence. On ne gère pas le timing, car on garde les plantes dans les bouteilles de 5 litres jusqu'au stade de plante affirmée. Voir les photos chez xx.

Le semis en bouteille est plus simple que le semis en barquette. Mais ce qu'on présente en francophonie m'a l'air bien complexe malgré tout. Je vais pratiquer ici en test un mix des deux systèmes (semis d'hiver à l'américaine et semis en bouteilles à la Blec G.):

  • semer en bouteilles de 5 litres découpées, capsulées
  • laisser dehors dans un coin du jardin peu ensoleillé, couvrir d'une couverture de laine.
  • Oter la couverture quand les plantes ont germé, et transférer ces bouteilles-là au fur et à mesure dans un coin plus lumineux.
  • Laisser grandir, capsule fermée, jusqu'aux premières feuilles vraies.
  • Décapsuler à ce moment-là. Laisser croître jusqu'à la plantation
  • Ne pas retirer le couvercle jusqu'à la plantation.

NB. La vraie laine prend difficilement la pluie. Normal: imagine si les moutons se détrempaient à chaque averse, ils pèseraient trois tonnes. Si tu reproduis la même chose en couverture qui n'est pas garantie pure laine non traitée, utilise une protection plastique au-dessus pour la protéger de la pluie.